Le n°22 de Xaintonge est disponible. Ici bon de commande

Tintin en saintongeais pour Noel

L'Ilate Nègue ici

Charboun Apiloté ICI

Ici le Dictionnaire du saintongeais

Roulez pour la Saintonge - Cliquez ici


 

 

 

 

 

 

 

En attendant, faites plaisir et offrez des Xaintonge ; des Tintin en saintongeais ; Le Dictionnaire du saintongeais ou encore : Roulez pour la Saintonge - Cliquez ici

Nous contacter :

xaintonge@wanadoo.fr ou 06 71 63 39 25


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La souscription pour faire paraître Tintin L'île noire en saintongeais sous le titre l'Ilâte nègue est close.

Pour se procurer l'album, les retardataires doivent se rapprocher des diffuseurs ou nous contacter :

xaintonge@wanadoo.fr ou 06 71 63 39 25

 

 

 

 

 

 

en nous indiquant le nombre d'albums que vous souhaiteriez réserver. Nous reprendrons contact avec vous vers juin pour confirmer votre commande.

 


est pré-sélectionné pour le Prix Michel Suire


Suivez aussi l'actu charentaise en cliquant ici

 

 

féminin


Salle de l'Oratoire à La Rochelle

(Pour connaître les auteures,

Suivez notre actu en cliquant sur l'onglet Les Médias en parlent

 

 


avec sa collection complète, son Grand Lexique du Patois charentais et Vins voir le fantôme du château du Douhet contée par Gueurnut en franco-saintongeais



Vous êtes dans : ACCUEIL Saintongeais, Langue de France
Saintongeais, Langue de France

Le poitevin-saintongeais n'existe pas.

Tout ce que vous devez savoir

En pays charentais, on est attaché à son patois appelé

"patois charentais" ou "patois saintongeais".

Pendant des années, cette langue vernaculaire a été

respectée,tant par les régions limitrophes que par Paris.

En 1998, elle était toujours présentée comme une langue

historique de France.(cliquez ici p. 5, sur l'inventaire

des langues régionales dans le rapport de Bernard Poignant

au Premier Ministre Lionel Jospin)

Mais à Poitiers, depuis la création de la région Poitou-

Charentes,des intellectuels se sont mis à inventer une

langue picto-charentaise unique appelée « Poitevin-Saintongeais"

et à agir sournoisement pour que le patois saintongeais ne

s'exprime plus car il dérangeait les ambitions hégémoniques

culturelles de la nouvelle entité (en grand mal d'identité)

et surtout les intérêts personnels de ses créateurs.

Après moultes débordements et encouragé par les autres

langues d’Oïl, un Collectif pour la défense de l’Identité

saintongeaise s’est constitué en 2006 et a déposé auprès

de la Délégation de la langue française et des langues de

France un dossier de demande de remise du patois

saintongeaiscomme Langue de France bien distincte du

poitevin.


Le 27 février 2007, les Saintongeais ont obtenu gain de

cause. Le saintongeais a été reconnu Langue de France autonome,

sous le titre de “Langue saintongeaise”.

Ce dossier est publié ci-dessous donnant une visibilité

complète de l’ardente volonté des Saintongeais à défendre

l’héritage immatériel de la Saintonge, pour reprendre

l’expression de l’Unesco.

Pour en savoir plus sur tous les arcanes de cette

reconnaissance, se reporter au n°17 du Magazine Xaintonge

sur la Langue saintongeaise ainsi qu'au Livret n°8 du

Grand Lexique du Patois charentais.



Lettre d’envoi à la Délégation des langues de France en 2006

La rébellion des Saintongeais contre le poitevin-saintongeais

8 siècles de parler saintongeais attestés

Les Annexes

- Couverture du premier dictionnaire saintongeais
- Fable de Burgaud des Marets 1
-  Le Mauricot de Burgaud des Marets 2
-  Affiche de 1902 de la Mérine à Nastasie
-
Œuvres de Raymond Doussinet

Liste des membres du Collectif pour la défense de

l'identité saintongeaise publiée en 2007

Saintongeais contre Universitaires à Poitiers, le débat dans la presse

- Pourquoi les Poitevins v’nant emmarder les Saintongeais: Article de Armel

Le Ny - Charente-Libre 21/10/2006

- Le Patois saintongeais se rebiffe – Article de Karinne Charov – Sud-Ouest le 12/03/2007

- Les Saintongeais ont gagné – Article de David Briand – Sud-Ouest le

17/03/2007

Le patois saintongeais devient Langue de France le

27 Février 2007 (réponse de la Délégation de la Langue française

et des langues de France - DGLF) ici cliquez version papier

La réponse de la DGLF aux maires et parlementaires

(en l'occurrence, lettre à M. Jean-Luc Buetas)

En 2008, le saintongeais est protégé par l'article

75-1 de la Constitution voté par le parlement réuni

en congrès à Versailles : il est confirmé Langue de

France de plein droit

Ici, le texte de l'article constitutionnel qui s'applique à toutes les

langues de France même si elles ne sont pas nominativement citées

En 2010, coup de théâtre : Mme Liliane Jagueneau, professeur enseignant le

poitevin saintongeais à l'Université de Poitiers, M. Michel Valière, ethnologue

à la DRAC et au Conseil régional Poitou Charentes (qui drainera sur le

"poitevin-saintongeais" tous les budgets régionaux au travers de l'association

UPCP qu'il a lui même fondé), et M. Jean-Léo Léonard disciple de Mme

Jagueneau, demandent en catimini à la DGLF de remettre le poitevin-

saintongeais.

L'opération est menée curieusement en pleines élections régionales avec

assaut de Mme Jagueneau et de son association Parlanjhe pour que le futur

Conseil régional décrète l'adoption sur son territoire d'une langue unique

picto-charentaise.

Quand un magazine se met en colère : interview

en Fevrier 2010 par Jean-Luc Richard sur Radio

Terre Marine (cliquez le logo)

Quand un Ministre se fâche : Lettre de

Dominique Bussereau à M. Xavier North,

directeur de la DGLF

Intervention du Ministre de la Culture Frédéric

Mitterrand qui confirme aux élus que le saintongeais

reste bien Langue de France à part entière et de plein droit

(en l'occurrence, lettre à Daniel Laurent, sénateur-maire de Pons en

Charente-Maritime)

29 janv. 2014, la France débat de la ratification de la

Charte européenne des langues régionales etminoritaires.

Les Saintongeais qui ne siègent pas dans les instances,

pas invités et pas demandeurs non plus, découvrent que

leur langue de France a été éliminée pour réapparaitre

comme sous catégorie d'une novalangue "poitevin-

saintongeais" ainsi que le poitevin lui aussi rétrogradé

alors qu'il était Langue de France à part entière.

A quoi sert la Constitution ?

Nouvelle rédaction de la liste des Langues de

France sans aucune consultation de la

représentation nationale. La protection des

Langues de France est pourtant inscrite dans la

Constitution, en 2008 lors de l'adoption, le

poitevin-saintongeais,n'existait pas, qui l'a fait

réapparaître ?

Les parlementaires tous horizons politiques

confondus réinterviennent

- Question de Daniel Laurent Sénateur de Haute-Saintonge (UMP)

- Question de Olivier Falorni, député Ile de Ré La Rochelle (PR)

- Question de Dominique Bussereau, député-président du Conseil

Général de Charente-Maritime (UMP)

- Question de Catherine Quéré, député de Saintes/Saint Jean d'Angely (PS)

- Question de Didier Quentin, Député-Maire de Royan (UMP)

- Question de Jérôme Lambert, Député de la Charente (PR)

(à noter que dans la Paille et le grain, François Mitterrand raconte

qu'un de ses aïeuls animait aux veillées en contant saintongeais,

il lisait notamment du Burgaud des Marets, auteur saintongeais de

Jarnac, Jérôme Lambert est son neveu, cousin germain de Frédéric

Mitterrand, famille saintongeaise s'il en est)

- Lettre de Michel Doublet, Sénateur-maire de Trizay au Ministre de la

Culture

- Question de Michel Boutant, sénateur-président du Conseil général

de la Charente (PS) (A paraître au JO du 17 Juillet)

Lettre ouverte du Collectif pour la défense de

l'Identité saintongeaise à Aurelie Filipetti, Ministre

de la Culture et de la Communication Juin 2014

Lettre du magazine Xaintonge à Mme Filippetti

7 juillet 2014

Le Monde saintongeais se mobilise : Touche pas

à mon patois ! Pétition de Monette des Charentes

et des Patoisants

Le Poitevin-Saintongeais pour les nuls ou comment avec des associations

fictives montées autour de l'UPCP, le Conseil régional Poitou-Charentes a subventionné

une langue régionale picto-charentaise avec une erreur : que fait le mot saintongeais

là dedans !

LA COUR DES COMPTES épingle L'UPCP-METIVE

(Parthenay Deux-Sèvres), créatrice du Poitevin-Saintongeais.

Le budget que reçoit cette association est faramineux.

Aucune restitution sur les associations qu'elles soient poitevines

ou saintongeais. Quant au festival de Bouche à Oreille qui

englobe tout le budget, personne n'en n'a jamais entendu parler.

Le Saintongeais, une langue régionale qui n'a pas besoin

de trait d'union ni de l'Université pour exister

A écouter sur France Bleu Tapis rouge de Marylou Richet :  René Ribéreau

La presse témoigne - Article de Thomas Brosset Sud

Ouest le 24/06/2014

Article dans l'Angérien Libre du 17 juin 2014

Début 2017, suite à un lobbying, le Conseil régional

Nouvelle-Aquitaine annonce qu'existent dorénavant trois

langues régionales : Le Basque (tout est normal), l'Occitan

(on s'interroge, que sont devenus Béarnais, Gascon,

Limousin ?) et le Poitevin-Saintongeais.

STUPEFACTION !

Les Saintongeais remontent au créneau

A écouter. Interview de Yann Le Perf (RCF Janvier 2017)

NON CATEGORIQUE A L'APPARITION DU POITEVIN-SAINTONGEAIS EN NOUVELLE-AQUITAINE !

SIGNEZ LA PETITION ET REJOIGNEZ NOUS

Non aux pseudos linguistes qui font du lobbying auprès des Conseils régionaux pour asseoir leur carrière et ont un zéro pointé en histoire et en géographie.

Ne craignons pas de mancher nos dails à l'envers !

LE POITEVIN-SAINTONGEAIS N'EXISTE PAS ! ET AUCUN CREDIT EUROPEEN NE JUSTIFIERA CETTE SUPERCHERIE, MÊME EN NOUVELLE-AQUITAINE !

 

Mai 2017, une délégation saintongeaise va être reçue par le Conseil régional Aquitaine. A suivre


 

Tintin en Saintongeais

Roulez Saintonge

Le fantôme du Douhet

Vins voir le fantôme

Vue sur nos parutions

Où nous trouver ?

Où nous trouver ?

VOS ACTUS


themesclub.com cms Joomla template
Copyright © 2010 xaintonge  -  Tous droits reserves. F6ehi-MG-Nolwenn santonie.ovh.org
santonie logo